Commentaires et analyses

05 juin 2017

Samedi 3 juin 2017 Demi finale du challenge Sud Est.

Les copains d'abord.

 

IMG_5464

 

 

Chamalières-Beaumont 16 -  RCAV 10   Mi-temps (03-10)

Terrain d'honneur de Tarare en bon état

Temps pluvieux - Environ 40 spectateurs.

Pour le RCAV :

1 essai : Simon

1 transformations : Nils

1 pénalité : Nils

Pour Cham'Beau

1 essai, 1 transformation, 3 pénalités.

Les Orange n'iront pas à Orange pour disputer la finale du challenge Sud-Est. La lourde pluie redouble sur Tarare, elle cache nos larmes, pas nos têtes basses et nos corps meurtris. Derniers mots courts et apaisants des coaches aussi battus que nous. Dernière photographie de groupe pour sceller le dernier match de la saison, mais cette fois nos regards se veulent fuyants. On traverse le terrain annexe en grappe et en groupe. Toujours la pluie, elle étouffe d'avantage le silence pesant dans l'algéco qui nous sert de vestiaire. "Vas-y Amo balance le dernier cri de guerre !"  Tout le monde se lève d'un seul homme, pour crier, hurler, balancer les dernières munitions du cœur. Ça fait du bien, et ça soigne à peine du spleen de la défaite.

Et ce match alors ? 2 équipes jumelles sur les résultats. 2ème de poule qualificative en championnat de France, 2 défaites contre le 1er,  demi-finaliste des boucliers régionaux, et 1er de poule en challenge Sud-Est. Sur le papier le match équilibré par excellence. 1 mi-temps à notre avantage, 1 mi-temps en leur faveur. Un arbitrage pointilleux qui favorise l'attaque et pas le contre ruck héroïque. Une défense hors norme mais trop de fautes pour revenir et marquer sur nos temps forts. Tu as beau être bon et courageux, quand les munitions manquent tu as toujours moins de chance de toucher la cible. Pas de romantisme des statistiques.

Et puis l'héritage et la transmission reprennent leurs droits. On refait le match autour d'une collation, on refait le match et si... Mais les si ne changent pas les scores. Direction le bus, c'est notre dernier retour ensemble. Le répertoire des chants bat sa pleine mesure, les vannes à 2 balles, les trophées, un paquito improvisé, les arrêts d'urgence et la joie qui revient. Joie de se retrouver encore quelques instants parce que pour beaucoup d'entre nous se sont les dernières années juniors, les plus belles diront les anciens. Pour tous l'aventure continue. Ailleurs pour ceux que les études emmèneront plus loin, nouveau rugby universitaire, rugby à 7, rugby folklo, ou rugby des grandes villes. D'autres continueront au club, pour les plus jeunes toujours en juniors et pour les autres chez les grands, les seniors.

Et puis c'est sûr, quand vos vies vous séparerons et qu'un jour vous vous retrouverez, vous ouvrirez le grand livre du rugby, le grand livre de vos histoires, où ne restent que les souvenirs doux comme le miel, et sucrés comme des éclats de rire,  ceux où chaque samedi ou dimanche de ce jeu merveilleux, l'amateur éclairé devient l'égal du plus grand des internationaux, le gros et le petit tiennent tête à l'athlète et au grand. 

Pour ma part je vous dirais que j'ai pris beaucoup de plaisir à passer ces belles années avec vous. Que le coup de sifflet m'a ému aux larmes, plus pour la fin d'un chapitre que pour notre défaite. Qu'au contact de votre jeunesse j'aurais appris à vieillir moins con, comprenant ou pas vos attitudes, vos codes, vos bons mots.

Je vous dirais que parfois j'ai été plus fier de vous, pour le mot d'une bénévole me félicitant d'une table d'après match rendue propre, que de la victoire du jour. Je me souviendrais de chaque petite histoire, de chaque anecdote.

La décision de choisir un film dans le bus qui passe d’une initiative démocratique et participative à une décision unilatérale de type dictature éclairée. Le souk d’après match dans les tribunes du hand pour regarder jouer les jolies filles, les concours d'après match ou chaque équipe présente son champion, le très mauvais mousseux qu'Olivier retrouve bien en évidence dans la poubelle du vestiaire, "pu..... les mecs on a dit pas d'alcool",  les premiers discours d'avant match de Didier "tu vas voir, lui je vais le prendre à part, y va le faire son match", les exercices pète chaudière de Gaston " Y prépare quoi Gaston cette année ? La diagonale des fous, Aîe", les commentaires de José sur le monde arbitrale "des arcandiers je vous dit" ou encore de cette énorme générale de début de saison, quand m'est venu cet étrange sentiment de schizophrénie, qui mélangeait un père inquiet rassurant les parents venus voir le match "je vous assure ça arrive parfois mais c'est très rare", un dirigeant indigné faisant profil bas devant le délégué "je comprends pas ce qui a pu se passer, c'est inadmissible", et un ancien joueur amusé "c'est bien, personne ne s'est pas échappé".

Un dernier mot à tous, quant au mois de juillet on se demandait comment on allait construire l'équipe de cette saison et ces départs aussi inattendus que déroutants, beaucoup d'entre vous s'y sont collés sans attendre, sans subir et pour ne pas abandonner le navire se sont accrochés pour remonter une équipe de copains. Avec un pari commun, être là un mardi soir de septembre le jour J à l'heure H, et ça a marché, c'est votre plus belle victoire et finalement, on se dit que ça doit être ça le rugby.

Merci les garçons.

Bruno

 

DSC_0869

Ted : Etienne pour l'ensemble de son oeuvre.

Olivier : Protocole comotion pendant le match. A perdu la mémoire.

 

 

 

 

Posté par rcavu15 à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 mai 2017

Dimanche 28 mai 2017 1/4 de finale du challenge Sud-Est contre Beaurepaire.

Les cars de finale.

P1100695

 

RCAV 35 - Beaurepaire 08   (14-08)

A St Laurent du Pont

Temps très chaud - Terrain de montagne en côte et fleuri - Jusqu'à 70 spectateurs.

RCAV 

5 essais. Nicé x2, Alex, Amo, Simon

5 transformations : Nils

Beaurepaire

1 essai, 1 pénalité

 

Le rugby a la particularité d'offrir des voyages en car, c'est la norme. Ce déplacement typique a ses codes, ses traditions, ses habitudes. Le fond du car en fonction des galons, le milieu pour les paisibles et l'avant pour le staff. Comme dans le vestiaire ce qui se passe dans le car reste dans le car.

Des fois le car ne vient toujours pas et là tu comptes les minutes pour savoir si tu vas te changer dans la soute.

Des fois le déplacement se joue dans des départements dont tu ignorais l'existence et là encore tu comptes les heures au retour.

Des fois le car ne s'arrete pas et tu regrettes le gorgeon de trop.

Des fois l'electronique du car déconne, et tu t'énerves du bip incessant de l'alarme qui signale une anomalie.

Des fois la climatisation récalcitrante du car modifie l'habitacle en sauna, 

Des fois le chauffage sans âge du car claque un soir de janvier et transforme le car en frigo couché.

Des fois le car tombe en panne sur une aire d'autoroute pas nette, un soir de défaite trop lourde.

Des fois le chauffeur du car n'en peut plus de conduire les équipes de rugby, alors tu serres les fesses dans un silence de mort au moment d'aborder les derniers virages.

Bref le rugbyman aime le car, même si le car ne lui rend pas toujours.

Et puis ne restent que les bons souvenirs, les grosses parties de rigolade, de chants, de défis stupides et pour les plus raisonnables les siestes réparatrices, et le casque de bonne musique qui apaise.

Match sous une chaleur étouffante, 2 équipes, 2 poids, 2 mesures. L'équipe se détache en 2ème mi-temps à force de solidarité et de volonté.

Le mot des coachs:

Bravo les garçons, la chaleur n'a facilité la tache de personne. Vous vous êtes tous accrochés et cette victoire est méritée. Merci aux garçons qui ont tout fait pour venir dimanche malgré les contraintes d'un changement de date tardif.

Les trophées :

Val pour Ted en chasseur de gros.

Max : Offre le ballon du match au paysan du coin qui récoltera à la moisson.

 

Les photos

 P1100770

P1100669

 

P1100670

 

P1100672

 

P1100673

 

P1100676

P1100682

P1100683

P1100685

P1100686

P1100687

P1100691

P1100692

P1100693

P1100694

P1100699

P1100700

P1100701

P1100702

P1100703

P1100697

 

 

P1100706

 

P1100707

 

P1100709

 

P1100716

 

P1100719

P1100722

P1100723

P1100717

P1100725

P1100742

P1100743

P1100745

P1100746

P1100748

P1100749

P1100751

P1100753

P1100757

P1100758

P1100759

P1100764

P1100774

P1100778

P1100782

P1100785

P1100790

P1100792

P1100793

P1100794

P1100797

P1100813

P1100817

P1100825

P1100829

P1100839

P1100840

P1100844

P1100845

P1100846

P1100848

P1100855

P1100856

P1100891

P1100892

 

 

Posté par rcavu15 à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2017

Samedi 20 mai 2017 RCAV reçoit Bourg 8eme de final du championnat Sud-Est

" Heureusement qu'il y avait mon nez, sinon je l'aurais pris dans la gueule " Walter Spanghero

P1100633RCAV bat Bourg 35 à 17

Temps agréable. Vent nul. Pelouse britannique. Environ 70 spectateurs.

Pour le RCAV :

5 essais : Amo, Nicé, Simon, Alex, Nils

3 transformations : Nils x 3

2 pénalités : Amo, Nils

Pour Bourg :

2 essais

2 transformations

1 pénalité.

 

En jeu de rugby, il y a encore quelques années on jouait à 15 sans remplacant. Ce qui donnait parfois lieu à de véritables actes de bravoure ou de situations coquasses... Joueur errant sur le terrain à la recherche de souvenirs envolés sur la 1ère mêlée, maillot passant d'un blanc ivoire à un rouge sang au fil du match pour cause de cuir chevelu entaillé,et bien sûr l'eternel nez qui prend le courant d'air, le tout supervisé par un soigneur qui n'avait que le nom et l'éponge magique. Heureusement les règles ont changé sauf le soigneur, banc de touche conséquent, protocole commotion ou remplacement temporaire sur saignement. Et puis est resté la tradition, celle du "j'ai pas mal", le rugby c'est dans la tronche, ce truc qui fait que vous verrez rarement un rugbyman se rouler par terre en poussant des cris après un mauvais coup reçu (il parait que dans d'autres sports ça se pratique). Le pilier est têtu, le latin est fier.

Pour ce qui est du match, nous avons affronté une belle équipe de Bourg renforcée et complète. Quelques Crabos en prime pour nous rappeler l'humilité et le travail à fournir. Si le RCAV a mené tout le match au score, la partie a été loin d'être gagnée. La défense de nos adversaires agressive, ne nous laissant que peu d'espaces. A ce petit jeu quelques beaux ballons chipés sur rucks ou interceptions dans la ligne, le soutien et l'application de la 3ème ligne et le talent pour conclure nos essais. Beaucoup de changements à des postes clés parcequ'on a confiance en vous et en votre capacité à transcender quand il le faut. Bravo les gars.

Merci aux bénévoles Chantal, Yves, Pierre, Gérard et pour la visite de Philippe pygmalion de cette équipe.

Le mot des coachs.

Il y a truc qui est agréable avec vous, c'est l'esprit de groupe. Même quand le jeu ne va pas trop bien, l'état d'esprit reste. Pas d'enguelades ou de reproches malvenus. Toujours de l'envie malgré le manque de compétition, une grosse défense, un pour tous, tous pour un. Et puis ces petites blessures, ces trucs qui font mal et que l'on doit oublier pendant 80 minutes pour toujours jouer. Les potes qui ne peuvent pas jouer et qui viennent quand même (Arthur et Mael). Voilà pourquoi on peut encore aller loin. La sueur épargne le sang, mardi et vendredi on compte sur vous.

 

Les trophées

P1100519

La Ted pour Enzo : pour le gros moment de douleur et donc de bravoure.

P1100662La Mayole Didier :

Didier :  "Faufau replace toi Faufau !!!!"

Olivier : "Heu Didier Faufau il est derrière toi, il est sorti.."

 

Les photos

P1100445

P1100446

P1100447

P1100448

P1100449

P1100450

P1100451

P1100452

P1100453

P1100455

P1100457

P1100458

P1100459

P1100461

P1100462

 

P1100463

P1100466

P1100470

P1100471

P1100473

P1100476

P1100477

P1100484

P1100494

P1100496

P1100497

P1100498

P1100499

P1100500

P1100501

P1100502

P1100504

P1100510

P1100511

P1100512

P1100516

P1100520

P1100522

P1100524

P1100526

P1100527

P1100528

P1100529

P1100530

P1100533

P1100534

P1100538

P1100540

P1100547

P1100548

P1100554

P1100555

P1100558

P1100559

P1100561

P1100562

P1100563

P1100568

P1100570

P1100571

P1100577

P1100580

P1100581

P1100582

P1100586

P1100590

P1100594

P1100595

P1100596

P1100597

P1100599

P1100600

P1100602

P1100607

P1100608

P1100610

P1100611

P1100614

P1100616

P1100617

P1100618

P1100624

P1100625

P1100626

P1100627

P1100628

P1100646

P1100647

P1100649

P1100656

P1100657

P1100658

P1100659

P1100660

P1100663

 

 

 

Posté par rcavu15 à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2017

Samedi 6 mai 2017 RCAV vs Servette de Geneve

Match pluvieux, match heureux.

P1100322

P1100324

P1100325

P1100326

RCAV bat Servette 39 à 3

Pluie sans discontinuer. Terrain d'honneur moquette qualité premium. Environ 60 spectateurs.

Pour le RCAV :

- 5 essais : Nils, Faufau x 2, Amo x 2

- 4 transformations : Nils

- 2 pénalités : Nils

Pour le Servette :

- 1 pénalité

 

Bon normalement, avec un temps pareil on s'attend à une pluie d'en avant et une succession de mêlées, rugby à l'ancienne, rugby d'experts. Mais au petit jeu de l'habileté et du ballon savonnette, l'école de rugby du RCAV forme plutôt bien ses garçons. Un match incertain pendant 20 grosses minutes entre 2 équipes en manque de matchs, un mois sans jouer c'est long et la rencontre ressemble parfois à un match de début de saison, le brouillon en moins

Un faux rythme, le souffle parfois trop court, les articulations rouillées et les automatismes en berne, mais plaisant quand même et équilibré compte tenu des conditions météo. Pour se rassurer on tente les pénalités, histoire de prendre les points pendant qu'il en est encore temps. Et puis les chandelles... histoire d'éclairer le jeu et de départager les 2 équipes. Coup de pied d'un coté, réception de l'autre, pression, relance, coup de pied, placement. Nous sommes plus précis et plus sûr que notre adversaire du jour.

Le jeu s'emballe, les gros font le travail, les gazelles se font plaisir et l'excelent arbitre laisse jouer quand il le faut. Plusieurs essais à la clé, dont certains de très bonne facture.

Bravo les gars, on maintien la tête au classement général, mais cette fois sur le pré et pas sur tapis vert.

Merci à toute l'équipe de bénévoles et grosses bises à Gaston...pas sous les ballons mais sous la pluie.

 

Le mot des coachs.

On a eu une première mi-temps un peu hésitante, dû au manque de jeu et c'est normal, un mois sans jouer c'est long. Félicitations pour la seconde mi-temps. Vous avez bien écouté les consignes de jeu et mieux encore vous les avez appliquées quand il le fallait. Alternance dans le jeu, défense solide et bonne musique dans le vestiaire. Une spéciale aux blessés qui revenaient et qui ont su se mettre au diapason du jeu, on continue...à mardi.

Olivier from Paris  : "Fellicitations à tous".

Gaston quelque part en France : "Bravo à tous, fellicitations, on continue".

 

Les trophées

DSC_0050La Ted : Amo propre sous la mitraille. Keep calm and carry on.

La Mayole : Louis "mon nez !!! il est comment mon nez ????"

 

P1100257

P1100258

P1100260

P1100261

P1100262

P1100263

P1100265

P1100268

P1100270

P1100275

P1100279

P1100283

P1100286

P1100288

P1100289

P1100292

P1100294

P1100299

P1100304

P1100307

P1100309

P1100314

P1100316

P1100318

P1100320

P1100328

P1100329

P1100330

P1100336

P1100343

P1100344

P1100346

P1100353

P1100355

P1100356

P1100362

P1100365

P1100366

P1100367

P1100368

P1100370

P1100372

P1100373

P1100385

P1100386

P1100387

P1100388

P1100392

P1100393

P1100396

P1100399

P1100402

P1100404

P1100406

P1100407

P1100408

P1100409

P1100410

P1100411

P1100415

P1100416

P1100417

P1100418

P1100423

P1100424

P1100425

P1100428

P1100433

P1100434

P1100438

P1100439

P1100440

P1100442

 

 

 

 

Posté par rcavu15 à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2017

Samedi 1er avril 2017 Match à Faucigny demi-finale des Alpes

On n'a pas vu le Mont Blanc, on ne verra pas la Maurienne.

P1100188

Terrain d'honneur de Salanches. Excellent état. Environ 130 spectateurs. 13 ° couvert, vent latéral important.

Faucigny bat RCAV 18-11 (11-10)

Pour le RCAV 1 essai Faufau, 1 pénalité Nils, 1 transformation Nils

Pour Faucigny, 2 essais, 1 transformation, 2 pénalités.

Pas de finale des Alpes pour le RCAV. Dommage on aurait bien aimé gouter aux joies d'une journée à St Jean de Maurienne. José soigneur occasionnel du jour, vous raconterait pendant des heures des souvenirs de matchs homériques joués là bas, mélange de folklore Alpin, de paysages pittoresques et de public acceuillant et fraternel. Bon ça c'est pour le rugby d'un autre temps.

Pour nous c'était Faucigny, au pied du Mont Blanc, même si on ne l'a pas vu à cause du temps couvert. Faucigny c'est l'équipe qu'on connait bien pour les avoir rencontrés quasiment tous les ans. Les résultats ressemblent à un chassé-croisé. 2 groupes de même niveau mais aux styles très différents, ce qui donne en règle général des rencontres très équilibrées. Pour preuve le match nul en amical et en début de saison.

Et pour respecter la tradition on a eu le droit à un match de très bon niveau, chaque équipe prenant tour à tour l'avantage au score, chaque équipe jouant tour à tour avec ses armes, devant un public nombreux, connaisseur et très rugby. A match exceptionnel, mesures exceptionnels 3 arbitres officiels et un délégué.

Mais cette fois c'est Faucigny qui l'emporte en gagnant notamment la bataille de l'occupation de l'espace de jeu. Même si on cru jusqu'au bout à un exploit de dernière minute, une filouterie et un essai d'arcandier pour aller plus loin. 

On ne soulèvera donc pas le bout de bois cette année. Allez on se concentre sur la suite.

Merci à l'équipe de Faucigny et à ses bénévoles pour son accueil, et l'excellente ambiance qui se dégage de ce club.

 

Le mot des coachs.

En terme de résultat c'est forcement une déception, maintenant en terme de jeu c'est un match de référence, notre collectif s'y est filé. On a vraiment été agressif en défense, personne n'a rien laché et le résultat se joue à vraiment pas grand chose.

Ce pas grand chose c'est bien évidemment l'occupation du terrain qui nous a manqué et le manque d'emprise sur le ballon quand on se devait de poser le jeu. En attaque on a aussi encore du travail à faire, arriver à hauteur, mettre de la vitesse et prendre la ligne, nos adversaires l'ont très bien fait avec le succès qu'on leur connait.

Bravo pour votre engagement à l'entrainement et en match.

 

Les trophées :P1100248

P1100255

La Ted : Mael pour le 5 devant.

La Mayole : Valentin. Tu nous a gardé un bout de gateau ?

 

Les photos

P1100254

 

 

P1100127

P1100128

P1100131

P1100132

P1100135

 

P1100139

P1100140

P1100141

P1100142

P1100143

P1100144

P1100146

P1100148

P1100151

P1100152

P1100155

P1100157

P1100160

P1100162

P1100163

P1100164

P1100166

P1100168

P1100169

P1100171

P1100182

P1100183

P1100184

P1100186

P1100187

P1100189

P1100194

P1100196

P1100198

P1100200

P1100199

P1100201

P1100234

P1100238

 

Posté par rcavu15 à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mars 2017

Samedi 18 mars 2017 US Annecy vs Annecy le Vieux

 

Mission accomplie, on regarde devant.

 

IMG_4353Annecy 12 - RCAV 59 (Score officiel 00-25 équipe incomplète.)

Temps : Crachin, vent très léger

Terrain honneur en bon état

Environ 70 spectateurs.

9 essais : Nicé, Antoine M, Simon x2, Nils, Martin, Faufau x2, Valentin, 

7 Transformations : Nils x 6, Faufau.

 

Comme nous l'avons déjà vu le rugby se joue à de différentes manières, 15, 13, 12, 7, 5. Aujourd'hui c'était à 12, ou plutôt à 11, les locaux évoluant en effectif incomplet. Dur réalité des clubs présentant 2 équipes juniors en début de saison. C'était d'ailleurs aussi le cas de Rumilly et de Montmélian qui rapidement s'annoncaient forfait pour leur équipe bis.

A 11 ça court encore plus qu'à 12, pas de 3ème ligne, moins de soutien, moins de chasseurs, plus d'espaces donc pas mal de points. Mais dans tous les cas match gagné avant le coup d'envoi, le règlement étant formel 25-00 avec point de bonus. Bon quelque soient les conditions et comme nous le rappelait le Docteur Courage "Un derby ça se gagne".

Un arbitre qui ne vient pas à 15 minutes du coup d'envoi, on décale à 15 heures et c'est Mr Léonard Hoarau qui remplace l'absent au pied levé pour un match à temps réduit en 2 fois 30 minutes.

Au rayon des satisfactions, 9 essais pour 7 joueurs différents et de la motivation malgré une victoire courue d'avance. Mais quelques approximations dans le jeu de mains et parfois des surnombres pas joués comme il le faut, du banc de touche ça agace.

Et maintenant qu'est ce qu'on fait ? Samedi prochain c'est repos. Mais dans 2 semaines (le 1er avril) demi-finale du bouclier Alpes, sur le papier 4 clubs devraient se qualifier. Le solide Faucigny leader de sa poule, le rude Bassin Sud Grenoble 2ème de sa poule, l'invaincu Bibs et nous.

On va pas vous faire un dessin, "la sueur épargne le sang" et au vu du match qui suivait le notre on a encore beaucoup à faire pour élever notre niveau de jeu et d'engagement. Mardi et vendredi soir c'est rugby.

Le mot du dirigeant

Les coachs ont fait des choix sur un contexte de feuille de match à 19 maxi et après notre difficile défaite la semaine dernière. Pour les plus littéraires d'entre vous, vous devez savoir que "choisir c'est renoncer" (Gide). Ça fait toujours mal pour le joueur qui aime le jeu, et c'est sûrement la plus difficile des missions pour l'éducateur, l'équipe avant l'individuel. Mais c'est aussi l'individuel au service du collectif. Le match de Nantua nous a rappelé à l'ordre, coup de sifflet sans faux-fuyant à une ambition de 1er de poule. A chacun d'entre nous de nous remettre en question au service des copains, mais ça c'est le rugby... sinon le ballon serait rond et se jouerait à 11.

Merci aux bénévoles d'annecy pour leur accueil et notamment à Sylvie qui nous a reçu si gentiment à la réception d'après match, malgré le match de son fiston.

 

IMG_4245

IMG_4259

IMG_4262

IMG_4355

P1100001

P1100003

P1100023

P1100024

P1100034

P1100036

P1100038

P1100055

P1100066

P1100070

P1100080

P1100096

P1100097

P1100114

P1100118

P1100033

P1100086

P1100120

 

Posté par rcavu15 à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2017

11 mars 2017 RCAV vs Nantua

Ca pique !

 

IMG_4097

Temps printanier. Terrain d'honneur en bon état - Vent nul - Jusqu'à 150 spectateurs.

US-Nantua Port Rugby bat RC Annecy le Vieux  35 à 5 (20-00)

Pour Nantua : 4 essais, 3 transformations 3 pénalités.

Pour Annecy le Vieux : 1 Essai : Nils

 

La défaite se déguste à toutes les sauces, la bien lourde, l'historique, la frustrante, l'injuste, l'amère, l'inexorable, la logique, la surprenante, la piteuse, la mérité, la tranchante, et même la glorieuse. Nous laisserons aux très nombreux spectateurs venus ce samedi le choix de l'adjectif adéquate.

Chez nous en ovalie, passé la douleur du coup de sifflet final direction la douche pour panser ses plaies, et rendez-vous au QG du club pour comprendre mais aussi pour oublier.

Rien à redire sur la victoire du leader de la poule. Une équipe bien en place, qui bombarde au pied quand il le faut, qui occupe le terrain, qui défend bien, qui au fil des minutes concasse son adversaire. Comme souvent le profane juge l'aptitude d'une équipe à vaincre sur les gabarits. L'initié lui juge la cohésion. Sur l'autre lac pas de gabarits monstrueux mais un collectif structuré et athlétique, profondeur de banc en plus.

De notre coté, de la volonté mais trop d'imprécisions, des temps forts mais pas de points, un plan en place mais des oublis.

Alors bien sûr on peut sûrement expliquer une partie de notre défaite sur le match de la semaine dernière, en laissant beaucoup de forces et des ressources à Gex. Mais sincèrement compte tenu du score de ce samedi il nous en aurait fallu beaucoup plus pour renverser notre adversaire de l'autre lac.

Alors on fait quoi maintenant ? Comme me le disait si justement le Docteur Courage, "le rugby c'est comme dans la vie si tu ne coures pas après ce que tu veux, tu ne l'auras jamais, si tu ne fais pas un pas en avant tu resteras toujours au même endroit". Et en avant il y a... un derby à jouer samedi prochain, un bouclier des Alpes à rêver dans 1 mois, un infime espoir de se qualifier en championnat de France (si le meilleur 2ème est pris en compte) ou un challenge Sud-Est à ramener aux Glaisins. Allez Orange et Noir ne courbe pas l'échine, rempli ton coeur d'amour du maillot, serre les dents et gagne.

Merci à Chantal, Marie, Yves, Gérard et Pierre pour cette belle journée de rugby.

 

Le mot des coachs :

Rien à dire sur le résultat, nos adversaires nous ont dominé, ils étaient mieux en place, mieux rodés, plus précis dans le détail et impeccables sur leurs forces. De notre coté sur le match aller on s'était retrouvé sans solutions, là on avait décidé de mettre des trucs en place pour contrer leur jeu, mais une partie de notre déception vient de la non application des consignes sur certaines phases de jeu... et on le paie cher au score. Il faut absolument qu'on se serve de cette défaite pour avancer, à nous de relever la tête et de s'y filer.

 

 

IMG_3982

 

Interview Enzo :

Le blog : 5 à 35 c’est un score assez lourd, ce score reflète la différence entre les 2 équipes ?

Enzo : Personnellement je trouve que ça ne reflète pas tant que ça, ils ont été très bon mais on aurait pu l'être tout autant, pour moi on est pas si différents !

Le blog : A ton avis pourquoi n’a-t-on jamais été capable de revenir au score ?

Enzo : Je me pose encore cette question mais je n'ai aucune réponse, ce qui me paraît le plus plausible c'est une perte de motivation et de courage à un moment donné de la partie.

Le blog : Qu’est ce qui nous a manqué pour hausser notre niveau de jeu ?

Enzo : On a manqué de puissance dans les ruck, d'organisation en touche, de vice,  en fin de compte on a pas réussi à jouer notre jeu habituel.

Le blog : Quelles sont les forces de Nantua ?

Enzo : Leurs avants, qui sont très solides, beaucoup jouaient à Oyonnax il y a 1 voir 2 ans donc Nantua possède déjà de très bon joueurs et surtout cette équipe possède énormément d'organisation dans toute les phases de jeu, que ce soit dans les combinaisons, le replacement en passant par les mêlées etc..

Le blog : A-t-on laissé trop de force la semaine dernière contre Gex ?

Enzo : On a beaucoup donné contre Gex quelques uns n'ont pas pu jouer ce samedi d'ailleurs, donc à mon avis on s'est donné à fond contre Gex pour assurer notre match de qualification contre Nantua et ça nous a peut être porté préjudice.

Le blog : Plusieurs fois on t’a vu remonter les troupes, tu y a cru jusqu’au bout ?

Enzo : C'est sûr je n'ai rien lâché tout au long du match, mais au rugby si tu lâches tu ramasses, donc j'ai essayé de remonter les troupes du meilleur que je pouvais, mais ça n'a pas suffit, putain à un moment donné il faut s'y mettre et ne pas compter sur les autres pour aller mettre la courge.

Le blog : Il nous reste  encore beaucoup d’échéances importantes, derby, bouclier des Alpes et pourquoi pas une petite chance de raccrocher le championnat de France, que souhaites tu transmettre à tes copains ?

Enzo : Ne jamais rien lâcher et ça jusqu'au bout ! S'engager personnellement sur chaque match, être très présent aux entraînements c'est une des clefs de la victoire, et bordel les gars je crois en nous.

 

La Ted et la Mayol merdi à l'entrainement.

 

Merci à Maeva pour les photos :

 

IMG_3978

IMG_3993

IMG_4014

IMG_4055

IMG_4071

 

IMG_4079

IMG_4081

IMG_4092

IMG_4095

IMG_4111

IMG_4119

IMG_4139

IMG_4149

IMG_4154

IMG_4161

 

 

IMG_4168

IMG_4212

IMG_4225

IMG_4226

IMG_4241

 

 

 

 

Posté par rcavu15 à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2017

Samedi 18 fevrier RCAV reçoit St Claude

De la satisfaction doit naître l'humilité.

P1090864

 

Plein soleil - Terrain d'honneur en bon état - Vent nul - Environ 80 spectateurs.

RCAV bat St Claude 86 à 7 (50 à 07 à la mi-temps)

Pour le RCAV

14 Essais : Sim (5), Alex (4), Nils (2), Louis, Nicé, Hugo L

8 Transformations : Nils (5), Faufau (3)

Pour St Claude

1 essai transformé

 

Belle journée de vacances, malgré quelques absences et des bobos à soigner pour plusieurs joueurs, le RCAV juniors s'est affirmé dans le jeu contre une équipe de St Claude vite dépassée au score. Score qui ne reflète pas la valeur de l'équipe des ciel et blanc puisqu' une semaine avant, elle accrochait le leader Nantua dans son antre de Serger en la privant du point de bonus. Mais une équipe de rugby c'est fragile.

On a connu l'année dernière la douleur du gros score à l'exterieur, on sait que ça fait très mal et que de ces défaites douloureuses meurent ou ressuscitent des équipes.

Saluons donc nos opposants, et recentrons nous sur une seule valeur : l'humilité.

Comme me le disait mon ami Crikoune co-entraineur heureux de l'équipe cadets, "tu peux me dire ce que tu veux sur le jeu, le rugby c'est avant tout dans la tête".  C'est dans la tête quand on joue, c'est dans la tête quand on perd, et c'est aussi dans la tête quand on gagne.

Au rayon du match, des essais marqués rapidement, un jeu aéré et les gazelles misent à l'honneur. 

Bravo à tous et merci aux bénévoles.

 

Le mot des coachs.

Tout d'abord c'est l'état d'esprit qui est à signaler. D' habitude quand c'est les vacances on perd beaucoup des garçons, là nous avons aligné une équipe complète et performante, vendredi soir on a eu une alerte avec une épidémie de bobos, samedi de 16 heures à 18 heures les garçons ont rangé l'angine, la tendinite, la fièvre, ou le muscle douloureux dans la boite à gants. Avoir des copains qui ne te lachent pas ça donne des ailes. Aujourd'hui on pas vu des gamins, on a vu des rugbymen. Jamais on est rentré dans la facilité et toujours on a respecté notre adversaire. Si on ajoute à ça que les consignes ont été respectées avant et pendant le match c'est une grosse satisfaction. On profite des vacances pour se maintenir car les matchs qui arrivent vont être énormes. Au menu un déplacement chez le 3ème Pays de Gex, un match contre le 1er et invaincu Nantua, et un derby à jouer à l'exterieur contre l'US.

Quand on vous disait humilité...

 

Les trophées.

 

DSC_0024La Mayol  : Nils qui shoot la seule taupe du terrain.

La TED : Quentin M pris en charge personnellement par le Docteur Courage et qui inscrit son match référence. Peut et doit encore mieux faire.

 

Interview Antoine F

Antoine F

C’est ta première année de rugby ?

Non ce n'est pas ma première année de rugby j'en ai fait auparavant lorsque je n'habitais pas encore à Annecy, j'avais 5-6 ans et je jouais au club de La tour du Pin.

Pourquoi avoir choisi le RCAV ?

J'ai choisi le RCAV car les joueurs de ce club m'ont motivé à rejouer au rugby.

Par quels sports es-tu passé ?

J'ai pratiqué plusieurs sports très diverses, j’ai notamment pratiqué en club le judo, la natation, le VTT, le tir à l'arc, le football, l'escalade et aujourd’hui encore la boxe.

Comment est passé ton intégration dans l’équipe ?

Très bien, c'est une équipe conviviale et fraternelle comme l'esprit collectif du rugby, et il y règne une très bonne ambiance.

Comment estimes-tu ta prestation de samedi ?

Ma prestation de samedi me semble moyenne, j'ai encore beaucoup d'hésitations, je ne sais pas toujours quoi faire, mais malgré cela l'équipe me conseil et me guide

Quelle est la phase de jeu que tu préfères et celle où tu dois encore progresser ?

Je pense être le plus à l'aise avec les touches et mêlées car je sais exactement quel est mon rôle dans ces actions. Je suis encore trop hésitant dans le jeu courant.

 

 

 

P1090858

P1090860

P1090861

P1090863

P1090866

P1090870

P1090871

P1090873

P1090875

 

 

Posté par rcavu15 à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2016

Samedi 10 décembre 2016. Bellegarde vs RCAV

 Noël aux chandelles.

20161210_172357[1]

20161210_172413[1]

20161210_172422[1]

Bellegarde 05 - RCAV 29 

Terrain d'honneur correct à 16 heures dur en fin de match - Eclairage bougie - 100 spectateurs en début de match, un peu plus de 20 au sifflet - Météo glaciale.

Pour le RCAV 5 essais et 2 transformations.

Essais : Nils x 3, Louis, Nicé

Transformations : Nils x 2

Pour Bellegarde 1 essai collectif

 

 Coup d'envoi à 16 heures pour les juniors après un lever de rideau des cadets. Là on regarde la montre, ici un coup d'oeil sur les montagnes d'en face, déjà la lune qui pointe le bout de son nez. Trois coups de talon pour vérifier la souplesse de la pelouse, le soleil a déjà disparu derrière la tribune sans âge. Bon, y va pas falloir que le match s'éternise parcequ'en terme d'éclairage ça a pas l'air d'être Brodway.

19 garçons de chaque coté sur la feuille FFR, l'arbitre du match de Nantua pour régaler la partie.

1ère essai : Bellegarde attaque sur nos 22 mais commet un en avant, Nils récupère, franchi les 2 rideaux défensifs, d'abord sur une accélération, puis sur un cadrage débordement et fini dans l'embut adverse avec la meute aux trousses.

2ème essai :Nous prenons le jeu à notre main et sur un hors-jeu adverse en face des poteaux Arthur décide de jouer rapidement plutôt que de tenter les 3 points, choix gagnant, le ballon arrive en bout de ligne pour un Louis qui termine l'action comme un ailier de métier.

00-10 aux citrons, nous dominons le match qui se joue sur un rythme parfois trop lent au goût du QG RCAV.

3ème essai : Reprise de la partie c'est encore le Nils qui conclut l'action, sur une mêlée à notre avantage et un ballon de 1ère main joué très simplement.

4ème essai : Le plus beau de la journée, plusieurs temps de jeu, des avants qui se mêlent aux 3/4 pour transmettre à l'aile, Alex l'éclair qui déborde, repris par la défense et qui donne à Nicé en soutien qui va planter entre les poteaux.

5ème essai : Dans les 22 adverses sur un ballon écarté, Nils déjuge une sanglier qui mettrait en péril son ailier et trouve le trou pour aller scorer entre les poteaux.

Bellegarde reviendra en fin de match sur un essai collectif.

La fin de match à un coté sur-réaliste, le thermomètre descend sous les 0 degrés, le bruit des crampons sonne comme de la mitraille sur un terrain devenu gelé en surface, les projecteurs à bout de souffle éclairent à la chandelle un bout de stade désormais éteint, la buvette ferme le rideau aux quelques spectateurs restants et pas complètement congelés, pendant qu'un groupe de jeunes poètes férus de littérature moderne continue à réciter. En tribune le verbe est haut mais la prose est pauvre.

Victoire et point de bonus, on se réunie au club-house réchauffé par une ambiance chaleureuse, animée par ses bénévoles et sa gastronomie généreuse. Comme à l'habitude on refait le match, on rentre en bus, remise des trophées, Bravo à tous pour votre très bonne tenue, merci aux bénévoles de Bellegarde.

Le mot des techniciens.

C'est bien, on venait pour gagner et on repart avec le point de bonus. On a eu un match engagé là ou les conditions de jeu n'étaient pas les plus simples (froid, nocturne, attente jusqu'à 16 heures). On remet une couche sur l'état d'esprit général de cette équipe, on sent vraiment que tout le monde est content de venir. On a fait de gros progrès sur les groupés pénétrants en attaque ou en défense, et bien sûr les touches, comme quoi à force de bosser... Plusieurs d'entre vous, nous l'ont dit "on a un vrai potentiel dans cette équipe", donc on va continuer à bosser certains points. Sur un match comme celui là on a eu un jeu au pied imparfait, on doit prendre plus de points (pénalités et transformations) et trouver des touches plus longues pour reposer les gros, encore trop d'hésitations sur les attaques de ballon notamment en 1ère mi-temps. Et enfin sur le rythme et le tempo du match que nous nous devons d'imposer à nos adversaires sur la totalité de la partie, l'exploit individuel c'est bien, la force du collectif c'est encore mieux.

Bravo à tous. Attention mardi on stop l'entrainement vers 20 heures, on se réunie pour faire un bilan du début de saison. Tout le monde sans exception est convoqué . On attend vos retours sur la vie de l'équipe.

 

Les trophées

20161210_184212[1]

La Ted pour Quentin, dos baissé, tronche dedans, propre sur les combis, flegmatique dans l'adversité. L'ourson reste chez les gros grâce au travail obscur de l'homme de devoir. Toujours en progrès.

La Mayol pour Simon, on savait déjà qu'il courait vite. Va taquiner le record Usain Bolt en traversant la piste d'Athlé direction les vestiaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par rcavu15 à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2016

Samedi 3 décembre 2016 Thonon - RCAV

"Moi président, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire."

20161203_162018

20161203_162002

20161203_162009

20161203_162023

Terrain annexe en bon état - 5 degrés et quelques rayons de soleil - une bonne dizaine de spectateurs.

Thonon- RCAV 16 - 41 (09-12)

Pour le RCAV

7 essais : Nils, Nicé, Faufau, Amo, Etienne, Dora x 2

3 transformations : Nils

Pour Thonon

1 essai

1 transformation

3 pénalités

Contrat tenu, objectif rempli.

Comme vu dans l'épisode précédent, le rugby se joue à 12. Deuxième partie de notre périple dans ce monde spectaculaire de l'oval, à joueurs réduits et au spectacle garantie. Report de match pour cause de terrain gelé, nous nous déplaçons avec les cadets. Quelques joueurs excusés, et une plantade de dernière minute qui fait qu'on part à 18 et pas à 19. L'occasion de tester des garçons et de leur offrir plus de temps de jeu. Victoire avec le point de bonus, beaucoup de satisfactions même si le rugby champagne s'est parfois transformé en hourra rugby, chistéras à tout va, et tenue de balle à la fidjienne. Allez si on ne tente pas ça quand on a 17 piges, jeunesse pleine de sêve et toutes ses dents, c'est qu'on est déjà trop vieux pour jouer au rugby. Bravo à tous les garçons pour ce bon moment de jeu face à une équipe de Thonon affaiblie par les blessures, mais qui donna un bel exemple d'organisation, de solidarité et d'état d'esprit, récompensée par une banderille d'école en fin de match.

Merci à nos amis de l'autre grand lac, pour leur super accueil. Comme le notait le referee du jour, sur la feuille de match, dans la partie commentaires de l'arbitre. "Ici d'habitude c'est pour noter tout ce qui ne va pas quand ça s'est mal passé. Quand ça s'est bien passé on ne met rien, et comme j'ai vraiment passé un très bon moment avec vos 2 équipes, à tel point que j'ai légèrement prolongé l'horloge de la 1ère mi-temps, je note excellent état d'esprit des 2 équipes sûr et en dehors du terrain".

Exemplaire, comme quoi Coubertin.

Le mot des coachs

José reconnaissable sur la photo de groupe " On a eu des libérations de balle très propres sur les rucks ce qui a fluidifié notre jeu, si on ajoute à ça un soutien constant, on obtient de bons ballons à jouer. En défense on a toujours répondu présent avec des plaquages propres et offensifs qui nous ont permis d'avancer en permanence, allez un petit truc à bosser quand même, les noirs jouées trop prêt".

Olivier aussi reconnaissable sur la photo de groupe " Le contrat est rempli, ce match a été l'occasion de faire tourner notre équipe et de fournir plus de temps de jeu à des garçons qui sont très présents, et assidus aux entraînements, on a pu noter de gros progrès individuels, mais aussi collectifs. Pour preuve la Orange parfaite en dédicace à Didier et Gaston. Maintenant c'est vrai que sur les 5 dernières minutes on tente trop de trucs improbables alors qu'on doit continuer à jouer simple, Thonon nous le fait d'ailleurs payer en scorant en fin de match, mais on a vu de vrais beaux trucs".

Les récompenses

20161203_174632[1]

La Mayol. Moi dirigeant.

José et Olivier : "Pourquoi il siffle l'arbitre ?"

Bruno très sûr de lui " C'est Martin qui fait un en avant"

José fronçant les sourcils " Heu Bruno, t'es sûr ?"

Bruno affirmatif " Mais oui, bien sûr"

José " Martin est derrière toi sur le banc"

Bruno " ..."

Pour info : Bruno dirigeant, a la composition de l'équipe le vendredi soir. La composition lui est redonnée 2 heures avant le match. Il classe la totalité des licences dans le bus et il recopie cette même composition sur une fastidieuse feuille de match 30 minutes avant le coup d'envoi.

Bilan est incapable d'identifier un joueur blond costaud, seul 3ème année, prépa Bertho et qu'il connaît depuis plus de 5 ans sur une action de jeu claire à moins de 10 mètres.

La Ted : Le fils Hugo, alias Dora qui sauve la famille de l'indignité en servant une Orange pressée à la touche et à l'addition, pourliche à 10 points en prime. Fait passer la caste des gros au finish devant les gazelles au trophée ultime des juniors du RCAV et rentre avec le plantigrade à la maison.

Posté par rcavu15 à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]