Noël aux chandelles.

20161210_172357[1]

20161210_172413[1]

20161210_172422[1]

Bellegarde 05 - RCAV 29 

Terrain d'honneur correct à 16 heures dur en fin de match - Eclairage bougie - 100 spectateurs en début de match, un peu plus de 20 au sifflet - Météo glaciale.

Pour le RCAV 5 essais et 2 transformations.

Essais : Nils x 3, Louis, Nicé

Transformations : Nils x 2

Pour Bellegarde 1 essai collectif

 

 Coup d'envoi à 16 heures pour les juniors après un lever de rideau des cadets. Là on regarde la montre, ici un coup d'oeil sur les montagnes d'en face, déjà la lune qui pointe le bout de son nez. Trois coups de talon pour vérifier la souplesse de la pelouse, le soleil a déjà disparu derrière la tribune sans âge. Bon, y va pas falloir que le match s'éternise parcequ'en terme d'éclairage ça a pas l'air d'être Brodway.

19 garçons de chaque coté sur la feuille FFR, l'arbitre du match de Nantua pour régaler la partie.

1ère essai : Bellegarde attaque sur nos 22 mais commet un en avant, Nils récupère, franchi les 2 rideaux défensifs, d'abord sur une accélération, puis sur un cadrage débordement et fini dans l'embut adverse avec la meute aux trousses.

2ème essai :Nous prenons le jeu à notre main et sur un hors-jeu adverse en face des poteaux Arthur décide de jouer rapidement plutôt que de tenter les 3 points, choix gagnant, le ballon arrive en bout de ligne pour un Louis qui termine l'action comme un ailier de métier.

00-10 aux citrons, nous dominons le match qui se joue sur un rythme parfois trop lent au goût du QG RCAV.

3ème essai : Reprise de la partie c'est encore le Nils qui conclut l'action, sur une mêlée à notre avantage et un ballon de 1ère main joué très simplement.

4ème essai : Le plus beau de la journée, plusieurs temps de jeu, des avants qui se mêlent aux 3/4 pour transmettre à l'aile, Alex l'éclair qui déborde, repris par la défense et qui donne à Nicé en soutien qui va planter entre les poteaux.

5ème essai : Dans les 22 adverses sur un ballon écarté, Nils déjuge une sanglier qui mettrait en péril son ailier et trouve le trou pour aller scorer entre les poteaux.

Bellegarde reviendra en fin de match sur un essai collectif.

La fin de match à un coté sur-réaliste, le thermomètre descend sous les 0 degrés, le bruit des crampons sonne comme de la mitraille sur un terrain devenu gelé en surface, les projecteurs à bout de souffle éclairent à la chandelle un bout de stade désormais éteint, la buvette ferme le rideau aux quelques spectateurs restants et pas complètement congelés, pendant qu'un groupe de jeunes poètes férus de littérature moderne continue à réciter. En tribune le verbe est haut mais la prose est pauvre.

Victoire et point de bonus, on se réunie au club-house réchauffé par une ambiance chaleureuse, animée par ses bénévoles et sa gastronomie généreuse. Comme à l'habitude on refait le match, on rentre en bus, remise des trophées, Bravo à tous pour votre très bonne tenue, merci aux bénévoles de Bellegarde.

Le mot des techniciens.

C'est bien, on venait pour gagner et on repart avec le point de bonus. On a eu un match engagé là ou les conditions de jeu n'étaient pas les plus simples (froid, nocturne, attente jusqu'à 16 heures). On remet une couche sur l'état d'esprit général de cette équipe, on sent vraiment que tout le monde est content de venir. On a fait de gros progrès sur les groupés pénétrants en attaque ou en défense, et bien sûr les touches, comme quoi à force de bosser... Plusieurs d'entre vous, nous l'ont dit "on a un vrai potentiel dans cette équipe", donc on va continuer à bosser certains points. Sur un match comme celui là on a eu un jeu au pied imparfait, on doit prendre plus de points (pénalités et transformations) et trouver des touches plus longues pour reposer les gros, encore trop d'hésitations sur les attaques de ballon notamment en 1ère mi-temps. Et enfin sur le rythme et le tempo du match que nous nous devons d'imposer à nos adversaires sur la totalité de la partie, l'exploit individuel c'est bien, la force du collectif c'est encore mieux.

Bravo à tous. Attention mardi on stop l'entrainement vers 20 heures, on se réunie pour faire un bilan du début de saison. Tout le monde sans exception est convoqué . On attend vos retours sur la vie de l'équipe.

 

Les trophées

20161210_184212[1]

La Ted pour Quentin, dos baissé, tronche dedans, propre sur les combis, flegmatique dans l'adversité. L'ourson reste chez les gros grâce au travail obscur de l'homme de devoir. Toujours en progrès.

La Mayol pour Simon, on savait déjà qu'il courait vite. Va taquiner le record Usain Bolt en traversant la piste d'Athlé direction les vestiaires.