"Moi président, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire."

20161203_162018

20161203_162002

20161203_162009

20161203_162023

Terrain annexe en bon état - 5 degrés et quelques rayons de soleil - une bonne dizaine de spectateurs.

Thonon- RCAV 16 - 41 (09-12)

Pour le RCAV

7 essais : Nils, Nicé, Faufau, Amo, Etienne, Dora x 2

3 transformations : Nils

Pour Thonon

1 essai

1 transformation

3 pénalités

Contrat tenu, objectif rempli.

Comme vu dans l'épisode précédent, le rugby se joue à 12. Deuxième partie de notre périple dans ce monde spectaculaire de l'oval, à joueurs réduits et au spectacle garantie. Report de match pour cause de terrain gelé, nous nous déplaçons avec les cadets. Quelques joueurs excusés, et une plantade de dernière minute qui fait qu'on part à 18 et pas à 19. L'occasion de tester des garçons et de leur offrir plus de temps de jeu. Victoire avec le point de bonus, beaucoup de satisfactions même si le rugby champagne s'est parfois transformé en hourra rugby, chistéras à tout va, et tenue de balle à la fidjienne. Allez si on ne tente pas ça quand on a 17 piges, jeunesse pleine de sêve et toutes ses dents, c'est qu'on est déjà trop vieux pour jouer au rugby. Bravo à tous les garçons pour ce bon moment de jeu face à une équipe de Thonon affaiblie par les blessures, mais qui donna un bel exemple d'organisation, de solidarité et d'état d'esprit, récompensée par une banderille d'école en fin de match.

Merci à nos amis de l'autre grand lac, pour leur super accueil. Comme le notait le referee du jour, sur la feuille de match, dans la partie commentaires de l'arbitre. "Ici d'habitude c'est pour noter tout ce qui ne va pas quand ça s'est mal passé. Quand ça s'est bien passé on ne met rien, et comme j'ai vraiment passé un très bon moment avec vos 2 équipes, à tel point que j'ai légèrement prolongé l'horloge de la 1ère mi-temps, je note excellent état d'esprit des 2 équipes sûr et en dehors du terrain".

Exemplaire, comme quoi Coubertin.

Le mot des coachs

José reconnaissable sur la photo de groupe " On a eu des libérations de balle très propres sur les rucks ce qui a fluidifié notre jeu, si on ajoute à ça un soutien constant, on obtient de bons ballons à jouer. En défense on a toujours répondu présent avec des plaquages propres et offensifs qui nous ont permis d'avancer en permanence, allez un petit truc à bosser quand même, les noirs jouées trop prêt".

Olivier aussi reconnaissable sur la photo de groupe " Le contrat est rempli, ce match a été l'occasion de faire tourner notre équipe et de fournir plus de temps de jeu à des garçons qui sont très présents, et assidus aux entraînements, on a pu noter de gros progrès individuels, mais aussi collectifs. Pour preuve la Orange parfaite en dédicace à Didier et Gaston. Maintenant c'est vrai que sur les 5 dernières minutes on tente trop de trucs improbables alors qu'on doit continuer à jouer simple, Thonon nous le fait d'ailleurs payer en scorant en fin de match, mais on a vu de vrais beaux trucs".

Les récompenses

20161203_174632[1]

La Mayol. Moi dirigeant.

José et Olivier : "Pourquoi il siffle l'arbitre ?"

Bruno très sûr de lui " C'est Martin qui fait un en avant"

José fronçant les sourcils " Heu Bruno, t'es sûr ?"

Bruno affirmatif " Mais oui, bien sûr"

José " Martin est derrière toi sur le banc"

Bruno " ..."

Pour info : Bruno dirigeant, a la composition de l'équipe le vendredi soir. La composition lui est redonnée 2 heures avant le match. Il classe la totalité des licences dans le bus et il recopie cette même composition sur une fastidieuse feuille de match 30 minutes avant le coup d'envoi.

Bilan est incapable d'identifier un joueur blond costaud, seul 3ème année, prépa Bertho et qu'il connaît depuis plus de 5 ans sur une action de jeu claire à moins de 10 mètres.

La Ted : Le fils Hugo, alias Dora qui sauve la famille de l'indignité en servant une Orange pressée à la touche et à l'addition, pourliche à 10 points en prime. Fait passer la caste des gros au finish devant les gazelles au trophée ultime des juniors du RCAV et rentre avec le plantigrade à la maison.